Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Denis Desassis

Carrousel_Haut-et-Fort.jpg

100% - 1969 > 2019

Les textes publiés dans ce blog font partie d’un projet au long cours qui verra (ou non) le jour sous la forme d’un livre. Ou d'un autre support. Je l'ignore pour l'instant. C’est là le fruit d'un travail d'écriture sous contraintes multiples (et heureuses).

Précisons le cadre : les disques évoqués sont au nombre de 100, ils ont été publiés entre 1969 et 2019, soit 1/2 siècle (donc la moitié de 100 ans). Ils font partie de ma discothèque (condition sine qua non) et je les ai achetés (ou ils m'ont été offerts) au cours de cette période. Pour les sélectionner, je me suis imposé un délai de 100 jours à compter du 14 juillet 2019, date à laquelle m'est venue l'idée de ce projet. Chaque texte compte exactement 100 mots (le logiciel Microsoft Word étant mon arbitre) et s’appuie sur la première version des albums (hors rééditions donc, augmentées ou non). L’écriture des micro-chroniques est hebdomadaire, durant 100 semaines depuis le 20 octobre 2019, date qui correspond à la fin de la période de 100 jours évoquée un peu plus haut.

Les textes sont écrits et présentés dans l’ordre chronologique de la sortie des disques. Chaque musicien ou formation n’apparaît qu’une seule fois et peut représenter un mouvement ou un courant. Il pourra néanmoins être concerné à plusieurs reprises, lorsqu'il appartient à des entités différentes (exemple : Robert Wyatt sous son propre nom ou en tant que membre de Soft Machine ; ou Christian Vander avec Magma, Offering et le quartet Fusion).

Ce panorama est tout sauf exhaustif ni représentatif d'un ou plusieurs genres musicaux. Comme chacun·e d'entre nous, je suis passé à côté de bien des choses en musique. Je pourrais citer mille exemples mais je pense notamment à Frank Zappa, Bruce Springsteen, la cold wave... et tant d'autres. Très peu de musique classique également, même si Schubert, Ravel, Debussy, Fauré, Monteverdi ou Olivier Greif... Quant au jazz, celui-ci ne fait vraiment son apparition dans cette liste qu'au cours de la seconde moitié des années 80, lorsque je me suis lancé à sa découverte approfondie en explorant l'univers de John Coltrane pour commencer, parce que j'avais besoin d'une porte d'entrée que m'ouvrait à merveille le saxophoniste. À compter de ce moment-là, j'ai ouvert mes oreilles à de nouvelles musiques qui trouvent leur place dans ce panorama. Mais vous ne trouverez ici, et c'est logique, aucune trace des très nombreux albums de ma discothèque dont la parution est antérieure à l'année 1969.

C'est ainsi, nul n'est omniscient.

Ma compilation est au contraire subjective et reflète un parcours personnel de découverte. Il faut la considérer comme une tentative d'assemblage partiel de quelques pièces seulement d'un vaste puzzle dont le nombre serait infini. Le titre de ce blog, 100 %, est un jeu de mots mais aussi un clin d’œil : il signifie à la fois "100 mots pour 100 disques", tout en affirmant le contraire de sa modeste ambition, celle d'un regard qui ne saurait être exhaustif.

Enfin, vous constaterez l'élasticité de mon temps de découverte : aux heures musicalement assoiffées de l'adolescence (première moitié des années 70) et de la multiplication des découvertes en une époque un peu folle, fait écho un grand nombre de disques, qui représentent presque la moitié de la sélection. La seconde moitié s'étire quant à elle sur une période de plus de 40 ans. Quatre décennies sur lesquelles plane l'ombre tutélaire de John Coltrane, cette icône dont la musique est présente en moi pour toujours et qui, pour toutes les raisons expliquées ici, est absent de cette liste, alors même qu'il est le musicien dont je possède le plus grand nombre de disques. Cette longue période est aussi à inscrire dans le contexte du néolibéralisme et de la dérégulation financière amorcée dès le début des années 80 (Reagan, Thatcher...) : ce bouleversement économique a comme on le sait eu des répercussions sur la sphère artistique qui n'a plus jamais disposé de cette arme de construction massive qu'on appelle le temps, ennemi naturel de la rentabilité et du profit à court terme. La folie insouciante et créative des années précédentes ne fut dès lors plus qu'un lointain souvenir...

LES 100 MICRO-CHRONIQUES

  • [001] The Bee Gees : « Odessa » (30/03/1969)
  • [002] Neil Young : « Everybody Knows This Is Nowhere » (14/05/1969)
  • [003] Miles Davis : « In A Silent Way » (30/07/1969)
  • [004] The Beatles : « Abbey Road » (26/09/1969)
  • [005] Soft Machine : « Third » (06/06/1970)
  • [006] Creedence Clearwater Revival : « Cosmo’s Factory » (16/07/1970)
  • [007] Elton John : « Tumbleweed Connection » (30/10/1970)
  • [008] Derek & The Dominos : « Layla & Other Assorted Love Songs » (09/11/1970)
  • [009] Jacques Thollot : « Quand le son devient aigu, jeter la girafe à la mer » (04/1971)
  • [010] The Doors : « LA Woman » (19/04/1971)
  • [011] The Rolling Stones : « Sticky Fingers » (23/04/1971)
  • [012] Procol Harum : « Broken Barricades » (11/06/1971)
  • [013] Emerson, Lake & Palmer : « Tarkus » (14/06/1971)
  • [014] The Who : « Who’s Next » (14/08/1971)
  • [015] John Lennon : « Imagine » (09/09/1971)
  • [016] Pink Floyd : « Meddle » (31/10/1971)
  • [017] Traffic : « The Low Spark of High Heeled Boys » (11/1971)
  • [018] David Bowie : « Hunky Dory » (17/12/1971)
  • [019] Hot Tuna : « Burgers » (02/1972)
  • [020] Stephen Stills : « Manassas » (05/1972)
  • [021] Caravan : « Waterloo Lily » (19/05/1972)
  • [022] The Eagles : « The Eagles » (01/06/1972)
  • [023] Chicago : « V » (10/07/1972)
  • [024] Genesis : « Foxtrot » (06/10/1972)
  • [025] Santana : « Caravanserai » (11/10/1972)
  • [026] Joni Mitchell : « For the Roses » (11/1972)
  • [027] The Grateful Dead : « Europe ‘72 » (05/11/1972)
  • [028] King Crimson : « Larks Tongues In Aspic (23/03/1973)
  • [029] Mahavishnu Orchestra : « Birds of Fire » (29/03/1973)
  • [030] Mike Oldfield : « Tubular Bells » (25/05/1973)
  • [031] Henry Cow : « Leg End » (09/1973)
  • [032] Jackson Browne : « For Everyman » (01/10/1973)
  • [033] Yes : « Tales From Topographic Oceans » (14/12/1973)
  • [034] Pierre Vassiliu : « Qui c’est celui-là ? » (1974)
  • [035] François Béranger : « Le monde bouge » (01/1974)
  • [036] Lou Reed : « Rock’n’Roll Animal » (02/1974)
  • [037] Tangerine Dream : « Phaedra » (20/02/1974)
  • [038] Magma : « Köhntarkösz » (06/1974)
  • [039] Robert Wyatt : « Rock Bottom » (26/07/1974)
  • [040] Kraftwerk : « Autobahn » (01/11/1974)
  • [041] Bob Dylan : « Blood On The Tracks » (17/01/1975)
  • [042] Led Zeppelin : « Physical Graffiti » (24/02/1975)
  • [043] Hatfield & The North : « The Rotter’s Club » (03/1975)
  • [044] Gérard Manset : « Il voyage en solitaire » (04/1975)
  • [045] Fripp & Eno : « Evening Star » (12/1975)
  • [046] Van Der Graaf Generator : « Still Life » (15/04/1976)
  • [047] Stevie Wonder : « Songs in the Key of Life » (28/09/1976)
  • [048] Georges Brassens : « Trompe la Mort » (12/1976)
  • [049] Weather Report : « Heavy Weather » (03/1977)
  • [050] Dire Straits : « Dire Straits » (07/10/1978)
  • [051] Heldon : « Stand By » (06/1979)
  • [052] Jacques Higelin : « Champagne pour tout le monde… » (12/1979)
  • [053] Alan Stivell : « Tír Na nÓg » (12/1979)
  • [054] Vander, Lockwood, Top, Widemann : « Fusion » (09/1981)
  • [055] Patrick Gauthier : « Bébé Godzilla » (11/1981)
  • [056] JJ Cale : « Grasshopper » (03/1982)
  • [057] Art Zoyd : « Phase IV » (09/1982)
  • [058] Michael Jackson : « Thriller » (30/11/1982)
  • [059] Offering : « I & II » (12/1986)
  • [060] Michel Portal : « Turbulence » (05/1987)
  • [061] Steve Reich : « Different Trains » (02/11/1988)
  • [062] Philip Glass : « Solo Piano » (07/08/1989)
  • [063] Claudio Monteverdi, John Eliot Gardiner : « Vespro Della Beata Vergine » (1990)
  • [064] Simon Goubert : « Haïti » (05/1991)
  • [065] Stan Getz & Kenny Barron : « People Time » (27/01/1992)
  • [066] Van Morrison : « Too Long In Exile » (08/06/1993)
  • [067] Henri Texier : « An Indian’s Week » (02/08/1993)
  • [068] Ornette Coleman & Prime Time : « Tone Dialing » (26/09/1995)
  • [069] Romano, Sclavis, Texier : « Carnet de routes » (02/11/1995)
  • [070] Keith Jarrett : « At the Blue Note » (02/11/1995)
  • [071] Olivier Greif / Pascal Amoyel : « Sonate de guerre » (1999)
  • [072] Stefano Di Battista : « Stefano Di Battista » (10/2000)
  • [073] Bojan Z : « Solobsession » (25/05/2001)
  • [074] Belmondo : « Hymne au Soleil » (22/04/2003)
  • [075] Enrico Pieranunzi : « Fellini Jazz » (05/09/2003)
  • [076] Louis Sclavis : « Napoli’s Walls » (07/10/2003)
  • [077] Esbjörn Svensson Trio : « Viaticum » (24/01/2005)
  • [078] Bertrand Belin : « La Perdue » (05/03/2007)
  • [079] Jean-Michel Dayez & Xavier Gagnepain : « Gabriel Fauré : L’Œuvre pour Violoncelle et Piano » (06/2007)
  • [080] John Zorn : « The Dreamers » (18/05/2008)
  • [081] Bruno Tocanne : « Libre(s)Ensemble » (09/01/2011)
  • [082] Art Sonic : « Cinque Terre » (11/2011)
  • [083] Renaud García-Fons : « Solo, The Marcevol Concert » (02/03/2012)
  • [084] Iain Matthews : « The Art of Obscurity » (12/2013)
  • [085] ONJ Olivier Benoit : « Europa Paris » (02/06/2014)
  • [086] Manuel Bienvenu : « Amanuma » (16/02/2015)
  • [087] Sylvain Rifflet : « Mechanics » (09/2015)
  • [088] Médéric Collignon : « MoOvies » (05/02/2016)
  • [089] CharlÉlie Couture : « Lafayette » (29/04/2016)
  • [090] Madeleine & Salomon : « A Woman’s Journey » (20/05/2016)
  • [091] Émile Parisien : « Sfumato » (30/08/2016)
  • [092] André Minvielle : « 1 Time » (23/09/2016)
  • [093] Thomas de Pourquery Supersonic : « Sons of Love » (03/03/2017)
  • [094] Himiko : « Nebula » (31/05/2017)
  • [095] Humair, Lê Quang, Kerecki : « Modern Art » (22/09/2017)
  • [096] Vincent Peirani Living Being II : « Night Walker » (31/08/2018)
  • [097] Stéphane Kerecki : « French Touch » (07/09/2018)
  • [098] David Crosby : « Here If You Listen » (26/10/2018)
  • [099] Thierry Zaboitzeff / Aria Primitiva : « Sleep No More » (29/03/2019)
  • [100] North Sea Radio Orchestra : « Folly Bololey » (17/05/2019)